top of page

SE RECONSTRUIRE APRES LA PERTE

Après un deuil, ancien ou récent, un temps de cicatrisation psychologique et spirituelle s’enclenche. Et il peut être aidant d’être accompagné pour reprendre ou traverser le processus du deuil.

 

De fait, lorsqu'on néglige de faire ses deuils, la blessure demeure à vif, et elle se manifeste à la conscience sous forme de malaise intérieur, de stress inhabituel, de culpabilité malsaine, comme si on avait reçu des bleus à l'âme.

Cet atelier permet de comprendre ce que sont les étapes qui jalonnent ce processus, tout en les expérimentant pour soi, de façon très personnelle, dans sa propre expérience de vie. 

Et le processus est le même quel que soit le deuil auquel l'on doit faire face: Celui d'une personne aimée, celui d'un amour perdu, d'un métier ou de sa vie professionnelle, d'un idéal, ou encore des enfants qui ont quitté le foyer...

 

Ainsi chacun avance, à son rythme propre, sur le chemin de la reconstruction. Car tout deuil à une fin. Et si la perte est définitive, la souffrance ne l'est pas. 

  • Cet atelier est proposé au sein d'un groupe bienveillant, dans lequel chaque participant s’engage à la confidentialité. Ils sont accompagnés solidement par l’animatrice, et vivront par alternance des temps de courtes théories, des temps de  travail personnel, et des partages par deux, et en groupe.

  • Le groupe soutenant permet de trouver l'appui et le réconfort favorables à l'avancée sur ce chemin, certes douloureux, (en latin, le mot deuil signifie douleur), mais qui est promesse d'un jour nouveau. 

Un chemin pour se reconstruire au- delà de la perte. 

SE RECONSTRUIRE APRES LA PERTE

le 22 et 23 novembre 2024
à Condette (62) 
aux Tourelles
 
SE RECONSTRUIRE APRES LA PERTE

les 25 et 26 janvier 2025
à Compiègne (60)
à la maison Bartimée

Voulez-vous en parler?

06 26 59 02 31

E-mail

Vous abonner

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Instagram

GUERIR DE SES BLESSURES PAR LE PARDON

Nul n'est à l'abri d'être blessé, c'est commun. Mais savons-nous ce qui se passe alors en nous?...

Quand je suis blessé, il est souvent plus facile d'oublier ou de faire comme si cela ne me faisait pas mal que d'aller voir l'impact que la blessure a sur moi... Il est même parfois  plus simple d'excuser mon offenseur comme s'il n'était pas vraiment responsable de ses actes, pas réellement adulte!

Sauf que...si je pratique l'oubli, le déni ou l'excuse, ou encore d'autres fausses conceptions du pardon, je demeure enfermé dans ma blessure et elle se rappelle à moi de façon plus ou moins consciente en entravant ma liberté intérieure.. Et je reste emprisonné dans mon désir de vengeance (active ou passive), ou dans le ressentiment, ou encore enfermé dans le passé..

Cet atelier consiste à expérimenter le processus qui aide à s'ouvrir au pardon véritable, et qui tient compte de notre psychologie et de nos résistances intérieures. Il permet d'avancer tel un voyage dans son intériorité pour guérir de ses blessures. Pas à pas. 

Enfin, si pour se réconcilier il faut être deux, il est essentiel de comprendre que cheminer vers le pardon se fait seul. Je n'ai pas besoin de l'autre pour cela. Et alors -en vérité- tout blessé que je suis, j'ai la capacité de retrouver la paix intérieure

C'est notre grande liberté. 

Cet atelier sera vécu dans un groupe bienveillant, dans la confidentialité et le non jugement.. 

Programme

Des temps de courtes théories, de méditation, de partages par 2, en grand groupe avec l'animatrice, en alternance avec des moments plus personnels jalonneront les journées. 

Sans reprendre ici point par point les étapes nommées dans l'ouvrage Comment pardonner de J. Monbourquette, il s'agira de faire la vérité sur l'offense, avec humilité, puis d'accepter ce que cela a produit chez moi, avec son lot de colère, voir d'envie de me venger.. Et aussi de vivre ce moment majeur qui est le pardon à soi même. Cela permettra ensuite de s'ouvrir à la possibilité, la grâce de pardonner à l'autre. 

C'est seulement à l'issue du processus qu'il sera temps d'évaluer s'il est juste pour soi de se réconcilier, ou non, avec son offenseur. Sachant que la relation sera nécessairement autre, différente de par ce vécu. 

Informations pratiques

En savoir plus sur l'animatrice:   qui suis-je?  

  • Prix 

  • Pour réserver votre place: versement d'un accompte de 25 %, puis le solde une semaine à l'avance.

GUERIR DE SES BLESSURES PAR LE PARDON (3).png

Voulez-vous en parler?

06 26 59 02 31

E-mail

Vous abonner

  • Facebook
  • LinkedIn
  • Instagram
bottom of page