top of page
Rechercher

Allez! Faites la paix...

Dernière mise à jour : 22 janv.


Allez, faites la paix! Ce sont les mots qu'on dit aux enfants, frères, écoliers, quand ils se disputent pour un objet volé, un coup de pied, un mot de trop...

Parfois même, on les incite à s'embrasser ou se serrer la main, alors qu'ils viennent de se taper dessus! Ils peuvent bien se serrer la main: cette paix superficielle cache l'injustice et la colère qui fulmine à l'intérieur!

Faites la paix, c'est aussi ce qu'on souhaite pour notre monde abîmé par les conflits...


Mais souhaiter la paix, ou la commander ne la fait pas venir pour autant! Notre pouvoir est bien limité dans ce domaine!


Et pourtant! si je n'ai pas le pouvoir d'intervenir sur les autres à ce sujet, de vouloir pour l'autre, j'ai celui de faire grandir la paix en moi. La prière, la méditation sont propices à se laisser envahir par la paix intérieure.



Et quand c'est moi qui suis blessé par un autre.. De fait, qui peut dire qu'il n'a jamais été blessé?

Nous sommes des êtres de relation, et nul n'étant parfait, régulièrement des heurts et des blessures viennent nous percuter. C'est là que l'unité intérieure est brisée.

Et si la personne blessée ne pardonne pas, sa réaction sera "coincée" entre l'envie de se venger, le ressentiment, le fait de ressasser le passé, (tant et si bien qu'elle ne ne sera pas pleinement dans le présent..). Ou encore le phénomène d'identification à l'agresseur, bien connu en psychologie, qui consiste à reproduire contre soi-même ou contre un plus petit l'offense subie. (=un mari frustré au travail va être désagréable avec sa femme, qui va crier sur son enfant, qui va donner un coup de pied au chien!)

- "Pardonner c'est pour les faibles." me direz vous?

A l'inverse, je clame que c'est un acte de grand courage que de choisir la voie du pardon!


-"Moi, je n'ai pas de pardon à donner."

Toute vie faite de relations est nécessairement jonchée de blessures, et de pardons à poser: pardonner n'est pas oublier, et nier la blessure en faisant comme si ce n'était pas grave peut être -à la longue- générateur d'une grande frustration, d'une colère intérieure difficile à gérer!


- "C'est impossible pour moi de pardonner, on m'a fait trop de mal".

Le pardon est avant tout pour soi, pour son propre bonheur. Et pardon ne rime pas nécessairement avec réconciliation. (En effet, une relation toxique et nuisible est à stopper)


Si pardonner est un acte de grande liberté, le choisir c'est commencer par soi pour faire advenir la paix dans le monde: "Ceux qui pardonnent sont les guérisseurs de l'humanité: ils arrêtent le mal à eux."*

Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde!


Dernière chose: Si vous êtes de ceux qui veulent pardonner mais n'arrivez pas à dépasser la blessure: Venez vivre un atelier "comment pardonner". C'est l'occasion d'expérimenter les étapes du processus établies par J. Monbourquette* afin de dépasser les résistances qui empêchent votre volonté de pardonner...

Et si vous voulez simplement en savoir plus, juste en parler ou organiser une conférence, cliquez ici: www.marieprousel.com


Pour trouver des titres de livres sur le sujet, cliquez plutôt là: Que lire? | Adviens! (marieprousel.com)




280 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page