Rechercher

Vers la paix intérieure...

Dernière mise à jour : 31 oct. 2021


Les plus jolis mots de la terre pourraient décrire la paix intérieure, nommer ce que cela fait de l’atteindre… Seule l’expérience compte.

De fait, je t’invite toi lecteur, à te connecter à ta propre expérience.

Qui que tu sois, quelle que soit ton histoire, tu peux vivre cela si tu te l'accordes:


Ne confonds pas avec la recherche du plaisir, il passe. Ne cherche pas non plus le bonheur, trop lié à son opposé le malheur. Cherche plutôt un grand calme, comme un lac de montagne.

Et "pause toi". Loin des images qui se superposent. Loin du bruit de la rue, du téléphone, de la télé... Eloigne de toi toute sollicitation extérieure. Là où le flot des images intérieures s’apaise. Là où ces voix qui parlent, s’interpellent et se répondent dans ton esprit ralentissent.

Pour enfin faire silence.


Et bien à l’écart, tu es présent à toi. Tu es ici et maintenant. C’est ce moment unique que tu vis.

Pleinement.

Te concentrer sur ta respiration t’aidera. Respire doucement. Profondément…

Le calme, presqu’un vide se présente. Ce vide est accueillant. Persiste…

Maintiens ton attention, et tu sentiras comme une douce présence.

C’est le lieu de ton âme que tu rejoins.

Un lieu de paix.

Là où demeure l’amour inconditionnel.

C’est le lieu de ton identité profonde, de ton ADN spirituel.

Lieu de la rencontre avec le divin aussi.

Arrivé là : Demeure.


Chacun peut nommer le divin selon ses croyances, sa culture. Libre à toi.

Les chrétiens le nomment l’Esprit Saint. « Vous êtes le temple de l’Esprit. » (1cor 6- 19).

Se laisser habiter par l’Esprit, se faire présence à Lui est une façon de répondre à son appel. Un chemin de prière en somme.

Un chemin qui va à revers de notre société matérialiste, efficace, de rendement. Il s’agit d’être. Être, pour mieux agir.

La paix intérieure se vit. Et se perd. Et se retrouve. Et se perd. Encore et encore. Mais si tu l’as expérimenté ne serait-ce qu'une fois, tu sais, dans ta tête, et dans ton corps que tu peux y retourner. Tu sais comment, tu en connais le chemin.

Libre à toi de t’extraire à nouveau du monde pour renouveler cela. Dé-focalise, dé-zoom de tes soucis, de tes souffrances. Ils ne s’effaceront pas, mais tu peux les mettre à distance- un temps. Et ainsi cultive patiemment, avec persévérance l’harmonie de ton monde intérieur. C’est ton pouvoir.


Et le vivre régulièrement fera grandir l'espace. L'espace de paix. A l'intérieur...


Tu veux l'expérimenter avec d'autres, pour jalonner ton chemin et pouvoir mieux l'emprunter? Viens vivre un atelier.

https://www.marieprousel.com/s-inscrire-a-un-atelier







184 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout