Rechercher

Cultiver la chaleur humaine.

Mis à jour : oct. 21

Voilà l'automne. Qui rime avec fraîcheur, humidité, luminosité réduite. Et le contexte! Ah, le contexte, cette réalité sociale, humaine et sanitaire dont on ne peut s'extraire.. Vous qui me lisez la connaissez trop bien cette réalité, inutile de s'appesantir davantage là dessus!

Et en même temps qu'il nous faut respecter les règles de sécurité et de distanciation sociale, j'ai, nous avons le besoin viscéral de relations. De rencontres, d'échanges, de vrais liens d'amitié, de proximité, de chaleur humaine.

Cultivons donc cela!

Car nous avons ce pouvoir là, celui de faire le beau, le bon et le bien. Et l'offrir, d'une part.

Et d'autre part, de nous laisser toucher par les marques d'attention et d'affection qui nous sont données.

Avez-vous conscience de vous laisser toucher par celles-ci lorsqu'elles vous sont prodiguées? Faites-vous alors le choix de vous en nourrir? Pour cela, il s'agit simplement d'accueillir. Peut être ce sera quelqu'un qui vous laisse passer devant à la caisse du supermarché, ou juste un sourire offert… La question est: saurais-je percevoir l'extra dans l'ordinaire?

A chacun de saisir les opportunités, aiguiser son regard, tendre son oreille pour les recevoir.

C'est la chaleur humaine qui nous tient debout. D'une part donner, offrir.

De l'autre recevoir.

Vous avez certainement déjà fait des expériences de résurrection, au cœur même de vos souffrances, que je suis loin de nier. (J'ai la conscience aigüe qu'elles font bien partie de la vie!)

Je m'explique en citant L. Evely:

"Ne vous a-t-on jamais ressuscité? Personne ne vous a-t-il jamais parlé, pardonné, aimé assez pour vous ressusciter?

N'avez vous jamais assisté à des résurrections?

N'avez vous jamais ressuscité personne?

Avez-vous expérimenté la puissance de vie qui jaillit dans un sourire, dans un pardon, dans un accueil? "

Oui, dans ce contexte qu'est le nôtre en novembre 2020, soyons créatifs et choisissons la vie plutôt que de nous laisser happer par la peur. Elle qui s'installe sournoisement, et comme un boulet solidement attaché au pied, qui paralyse.

Choisissons autre chose: Laissons nous ressusciter, et faisons notre part!

Fêtons, célébrons les anniversaires! Fêtons les évènements de la vie, même à deux autour d'une crêpe et d'un café, ou à 6, très bien! Sachons dire à l'autre ce que nous aimons chez lui, ses qualités, son unicité. Révélons lui ce que nous voyons de beau en lui.

C'est chaleur humaine!

Ecoutons de la musique, regardons des films qui nous font rêver, émerveillons-nous devant la beauté d'un paysage, d'un enfant, d'une solidarité naissante, d'un chiot qui fait la fête.

Osons regarder la vie qui jaillit, l'écouter, la ressentir même. Nous avons l'immense chance d'être vivants. Préservons cette vie, elle est précieuse! Ne nous laissons pas voler ce don là. Nul autre que soi-même n'a ce pouvoir là.

Enfin, prenons le temps de nourrir notre intériorité.

De nous poser.

De reposer notre âme.

Mettons nous dans la partie de nous qui ne naît ni qui ne meurt, mais qui demeure.

Qui donne la paix. D'où même pourrait jaillir la joie.

Allons là.

Pour nous ressourcer.

Et prendre des forces vives.


Et riche de ça, nous pouvons revenir à ce contexte. Et le traverser. Pas à pas.

En Vie, pour recevoir et diffuser la chaleur humaine…

Celle qui relève et donne la force!



94 vues

Marie Prousel - tel: 06 26 59 02 31- marieprousel@sfr.fr

  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now